Les expatriés mariés à des Thaïlandais ont-ils besoin d’un permis de travail ?

Les expatriés mariés à des Thaïlandais ont-ils besoin d'un permis de travail ?

Table of Contents

Introduction

Pour les personnes ayant épousé des ressortissants thaïlandais, les obstacles à l’obtention d’un permis de travail sont considérablement réduits par rapport aux autres demandeurs. Toutefois, il est essentiel de comprendre les subtilités et les exigences liées à l’obtention d’un permis de travail pour pouvoir travailler légalement dans le pays.

Cet article présente une vue d’ensemble détaillée des permis de travail en Thaïlande, en mettant particulièrement l’accent sur les ressortissants étrangers mariés à des citoyens thaïlandais.

Key Points

  • Les permis de travail sont obligatoires pour tous les étrangers travaillant en Thaïlande ; travailler sans un permis de travail valide est illégal. 
  • Les conjoints d’étrangers thaïlandais bénéficient d’avantages pour l’obtention d’un permis de travail, notamment des exigences de capital réduites et des quotas d’employés locaux assouplis en cas d’emploi dans une entreprise thaïlandaise. 
  • Le fait d’être marié à un citoyen thaïlandais ne dispense pas les étrangers de l’obligation d’obtenir un permis de travail. 
  • Les titulaires d’un visa de mariage (Non-Immigrant O) peuvent demander un permis de travail sans changer leur type de visa pour un visa de travail (Non-Immigrant B).

Les étrangers mariés à des Thaïlandais ont-ils besoin d’un permis de travail ?

En Thaïlande, les étrangers mariés à un ressortissant thaïlandais, titulaires d’un visa de non-immigrant O (mariage) en cours de validité, doivent obtenir un permis de travail s’ils souhaitent travailler dans le pays. Bien que le mariage avec un citoyen thaïlandais offre certains avantages et options, il ne permet pas aux étrangers de travailler sans un permis de travail.

Cependant, il est crucial de comprendre que les étrangers mariés à un citoyen thaïlandais ne sont pas tenus de modifier leur type de visa. Leur visa reste un visa de non-immigrant O, mais il autorise déjà l’emploi, éliminant ainsi la nécessité d’obtenir un visa de non-immigrant B, habituellement requis lors de la demande d’un permis de travail.

Il est important de noter que les titulaires d’un visa de résidence de longue durée peuvent également demander un permis de travail numérique dans le cadre de leur catégorie de résidence respective. Par conséquent, ils ne sont pas tenus de changer leur visa pour un visa de non-immigrant B.

Quels sont les avantages d’un permis de travail pour un étranger marié à un ressortissant thaïlandais ?

Les étrangers mariés à un ressortissant thaïlandais peuvent obtenir un visa non-immigrant O, qui permet au conjoint étranger de résider en Thaïlande pendant toute la validité du visa. Il est important de noter que ce visa n’est pas conditionné à une activité professionnelle, offrant ainsi au conjoint étranger la possibilité de résider en Thaïlande sans être lié à un emploi spécifique.

Initialement, les visas non-Immigrant O sont délivrés pour 90 jours et peuvent être prolongés jusqu’à un an. Le principal avantage de ce type de visa réside dans le fait qu’il n’y a pas de limite au nombre de prolongations qui peuvent être accordées au conjoint étranger. Tant que le conjoint étranger continue à satisfaire aux critères requis, il peut demeurer en Thaïlande indéfiniment.

Cette situation diffère considérablement de celle des titulaires d’un visa de non-immigrant B (travail), qui est directement lié à leur statut professionnel. En cas de perte d’emploi par une personne titulaire d’un visa de non-immigrant B, elle est généralement tenue de quitter la Thaïlande rapidement, souvent dans les sept jours.

L’embauche d’un étranger marié à un Thaïlandais présente-t-elle des avantages pour les entreprises ?

Pour qu’une entreprise thaïlandaise puisse obtenir un permis de travail pour un employé étranger, elle doit répondre à certains critères spécifiques pour chaque permis de travail :

Employer au moins 4 personnes de nationalité thaïlandaise.

  • Disposer d’un capital social d’au moins 2 millions de THB.
  • Être enregistrée auprès du bureau de la sécurité sociale et avoir payé les cotisations fiscales pour le personnel thaïlandais pendant au moins trois (3) mois.

Cependant, les conditions requises sont considérablement réduites pour le permis de travail d’un étranger marié à un ressortissant thaïlandais :

  • Employer au moins 2 personnes de nationalité thaïlandaise
  • Avoir un capital social d’au moins 1 million de THB 
  • Être enregistré auprès du bureau de la sécurité sociale et avoir payé les cotisations fiscales pour le personnel thaïlandais pendant au moins trois (3) mois.

Veuillez noter que les quotas ci-dessus s’appliquent à chaque permis de travail individuel. Par exemple, si une entreprise emploie deux (2) salariés étrangers, elle devra employer huit (8) salariés thaïlandais (quatre si les deux étrangers sont mariés à des ressortissants thaïlandais) et disposer d’un capital social de 4 millions de THB (2 millions si les deux étrangers sont mariés à des ressortissants thaïlandais).

Nos réflexions

Être marié à un ressortissant thaïlandais présente des avantages importants pour l’obtention d’un permis de travail en Thaïlande, tant pour le conjoint que pour l’employeur potentiel. Grâce à la flexibilité du visa non-Immigrant O, le conjoint étranger peut résider en Thaïlande sans être lié à un emploi spécifique, ce qui réduit considérablement les exigences pour l’employeur afin de soutenir le permis de travail. La suppression de l’obligation d’avoir un emploi, les conditions réduites pour obtenir un permis de travail si le conjoint souhaite travailler, et la possibilité d’un séjour prolongé créent un environnement stable et sécurisé, à la fois sur le plan personnel et professionnel.

Book a Call with our expert

Up to an hour consultation on the process of starting and running a business in Thailand.

During this session, our lawyer will provide insights into key areas, including company structure, outsourced employment services, taxes, accounting, and other general facets of running a business in Thailand. Additionally, we are here to address any other legal queries you might have, ensuring you have a comprehensive understanding of the topic at hand.

Our responses will be pragmatic, breaking down both the legal aspects and local practices in a manner that’s easy to grasp.

Should your questions require additional research, our experts will delve deeper and follow up with further insights via email.

This consultation is offered by legal experts fluent in English, French, or Thai.

VB & Partners, BOI Visa, Open a company in thailand, work permit in thailand, PEO service, representative ofice

Related Articles

Activités commerciales du BOI éligibles à une promotion en Thaïlande en 2024
Découvrez les nombreuses activités qui peuvent bénéficier des avantages du BOI: Propriété à 100%, incitations...
Envoyer de l'argent hors de Thaïlande en 2024
Découvrez les exigences et les procédures pour envoyer de l'argent hors de Thaïlande en 2024. Obtenez...
Annulation de créance pour les entreprises thaïlandaises
The withholding tax system in Thailand plays a central role in the collection of income tax.